Qu’est-ce que le pou de tête ?

Le pou de tête est un insecte qui se nourrit de sang, on dit qu’il est hématophage. Il vit obligatoirement sur le cuir chevelu de l’homme près du crâne pour garder son corps à la bonne température. Le pou adulte vit 3 à 4 semaines sur le crâne de l’ homme qui l’héberge, se déplace en rampant, il ne peut ni voler, ni sauter. La femelle adulte pond environ 10 à 20 œufs par jour. Le pou infeste les cheveux et dépose les lentes à leur base. En dehors du poil humain, le pou meurt rapidement en 24 à 48 heures.

Quel est le cycle de vie du pou ?

Le cycle du pou comporte trois stades : la lente, la nymphe et le pou adulte.

Les lentes (œufs du pou) : elles sont difficiles à voir et souvent confondus avec des pellicules. Les lentes pondues par les femelles adultes sont blanc jaune et mesurent moins de un millimètre de long. Les lentes sont solidement attachées aux cheveux par un cément, ce qui les différentie des pellicules qui coulissent le long du cheveu. Les lentes mettent environ une semaine à éclore (6 à 10 jours). Les lentes viables se trouvent à environ à 5 mm du crâne, celles situées plus d’un centimètre ne le sont pas.

Les nymphes : l’éclosion de la lente libère une nymphe, la coque de l’œuf est jaune et plus visible. La nymphe ressemble au pou adulte en plus petit, elle est de la taille d’une tête d’épingle. La maturation de la nymphe passe par trois stades. Le pou devient adulte sept jours après son éclosion.

Le pou de tête adulte mesure 2 à 3 mm de longueur, il vit environ un mois sur son hôte.

Comment se transmet le pou ?

La transmission se fait dans la très grande majorité des cas par le contact direct des têtes des enfants, surtout à l’école. Le pou se transmet aussi plus rarement par les bonnets, les écharpes, les manteaux, les peignes, les brosses, les oreillers…

Comment détecter une infestation par le pou de tête ?

L’infestation passe souvent inaperçue au début, elle se traduit ensuite souvent par des démangeaisons qui prédominent derrière les oreilles et dans le cou. On retrouve parfois des traces de grattage (excoriations) et parfois des signes d’infection (croûtes jaunâtres) qui nécessitent un traitement spécifique.

Les poux sont souvent difficiles à trouver car il y en a souvent moins d’une dizaine. La technique du peignage à sec est la plus efficace pour les rechercher. On utilise le peigne fin dit « peigne à poux » pour évaluer progressivement l’ensemble de la chevelure, de la racine jusqu’à l’extrémité des cheveux. Les poux et des lentes sont retrouvés vivants sur la serviette blanche

La recherche des lentes s’effectue au niveau des tempes et de la nuque, il faut regarder la racine des cheveux que l’on examine progressivement raie par raie.

Faut-il traiter une infestation par les poux ?

La pédiculose est une infestation parasitaire bénigne mais gênante, elle se transmet au sein de la communauté et peut être secondairement la cause d’une infection de la peau (impétigo). Il est donc nécessaire de traiter la pédiculose du cuir chevelu. Seule une pédiculose active (présence de poux vivants) justifie un traitement.

Quels sont les moyens pour traiter une infestation par les poux ?

Insecticides
Ces substances toxiques agissent sur le système nerveux du pou. L’efficacité des insecticides doit être tempérée par l’existence de résistances de plus en plus fréquentes. Aucun insecticide n’est complètement efficace sur les lentes, il faut donc répéter le traitement après huit jours et réaliser un élentage. Il faut préférer les lotions. Les shampooings sont déconseillés, car le temps d’application du produit actif est insuffisant, ils pourraient aussi favoriser les résistances. Les aérosols sont contre indiqués en cas d’asthme, ils n’ont pas d’intérêt pour traiter l’environnement.

Traitements mécaniques
La Dimeticone :recouvre la surface du pou, empêche les échanges gazeux avec le milieu extérieur et obstrue son arbre respiratoire.  L’huile s’applique sur le cuir chevelu en quantité suffisante pour mouiller l’ensemble de la chevelure, elle est laissée en place pendant huit heures.

Elentage
Après le traitement, les cheveux sont ensuite passés au peigne à pou pour ôter les lentes et les poux morts, la qualité du peigne est très importante. Après chaque traitement, il faut réaliser un élentage manuel tous les deux – trois jours. Il faut ensuite décontaminer les peignes, brosses, bonnets en les trempant dans de l’eau chaude à 50°c.

Huiles essentielles
Indépendamment de leur efficacité parfois réelle sur les poux ou les lentes (huile essentielles de lavande, de l’arbre à thé, de menthe poivrée ou d’eucalyptus), les huiles essentielles ont parfois des effets indésirables.

 

Que faire lors d’ une première infestation par les poux ?

Il faut traiter uniquement les patients infectés, c’est à dire présentant des signes d’infestation active. Tous les autres membres de la famille doivent être examinés et traités s’ils sont infectés.

En cas d’infection bactérienne associée (croûtes jaunâtres qui se répandent), l’avis du dermatologue est nécessaire. Un traitement antibiotique par voie générale est souvent indiqué.

Sauf en cas d’infestation massive une décontamination des vêtements et de la literie n’est pas indispensable. Pour décontaminer les vêtements, il faut les laver à 50°c et sécher à chaud les vêtements ayant été au contact d’un sujet parasité dans les deux jours précédents. Les vêtements qui ne peuvent être lavés à 50°c peuvent être nettoyés à sec ou enfermés dans un sac plastique. On peut aspirer le sol et les meubles dans l’environnement ou les personnes infestées s’assoient ou s’allongent. Les poux survivent moins de deux jours en dehors du crâne. Les peignes et brosses doivent trempées dans de l’eau chaude à 50°c ou être mis de côté pendant deux jours. Il ne faut pas utiliser d’insecticides en spray, ils ne sont pas utiles pour contrôler l’infestation et peuvent être toxiques ou irritants.

En cas de pédiculose à l’école ou au sein de la famille, il faut demander à une personne entraînée d’examiner tous les enfants du groupe avec la méthode du peignage à sec, seuls les enfants parasités serons traités. Dans les collectivités, il faut informer par écrit les parents, de cas de pédiculose.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − un =